Ce qu’une série télé américaine nous apprend sur l’état d’urgence en France

TerrorismeMercredi matin, je découvrais dans la presse les derniers avatars de la lutte contre le terrorisme menée par le gouvernement français.

Il s’agissait cette fois :

  • d’élargir considérablement le Droitrégime de la légitime défense des policiers,
  • de permettre des fouilles à la tête du client,
  • d’effectuer des perquisitions de nuit même en enquête préliminaire,
  • de transférer certains pouvoirs du juge au préfet (ce grand défenseur des libertés qui s’ignore),…

Pire encore : il était question de faire passer cette réforme tout sauf anodine par voie d’ordonnances, court-circuitant ainsi largement le vote par la représentation nationale !

Mon sang de juriste criminaliste n’a fait qu’un tour.

Continuer la lecture de Ce qu’une série télé américaine nous apprend sur l’état d’urgence en France

Le chiffrement selon Microsoft : quand les autorités n’ont plus besoin de « backdoor »

infosecWindows propose par défaut un logiciel de chiffrement de disque dur : BitLocker. Son utilisation n’est toutefois pas souhaitable, en raison notamment des faiblesses que présente son système de récupération de la clé de secours.

Sous couvert d’un service rendu aux utilisateurs, Microsoft n’aurait-il pas implanté intentionnellement ces vulnérabilités pour permettre aux services de police et de renseignement d’accéder aux comptes des utilisateurs ? Tout en assurant ces derniers que BitLocker ne contient pas de porte dérobée

Au vu des récentes dérives sécuritaires dans les démocraties occidentales – notamment en France -, il me parait important de souligner cet affaiblissement institutionnel d’une solution de chiffrement à destination du grand public.

Continuer la lecture de Le chiffrement selon Microsoft : quand les autorités n’ont plus besoin de « backdoor »

Les sectes, c’est comme une boite de chocolats…

SectesSelon l’auteur d’une récente future thèse de doctorat en sociologie, les organisations religieuses controversées que l’on appelle communément « sectes » ne seraient pas néfastes ; au contraire, elles amélioreraient la vie de leurs adeptes. Devant la méthodologie de ladite thèse, le concept de science molle prend tout son sens.

Note – Cet article a été mis à jour le 17 aout, suite aux échanges que j’ai eus avec le doctorant, dans les commentaires, reproduits au bas de cette page.

J’ai coutume sur ce blogue – lorsque je le juge nécessaire – de critiquer les institutions chargées de lutter contre les sectes. Mais j’éprouve un intérêt similaire à démonter le discours d’universitaires qui se complaisent dans la défense systématique de ces mêmes organisations religieuses controversées. Me revoici donc de retour en Terra cognita.

Se convertir à soi en contexte « sectaire » : subjectivation
 et
 agentivité
 des
 membres
 de
 l’Église 
de 
Scientologie
 et 
du 
Mouvement
 Raëlien 
en 
France
 au 
prisme
 des
 rapports
 sociaux

Tel est le titre d’une thèse de doctorat que rédige rédigée par un étudiant en sociologie, Guillaume Roucoux, à l’origine sous la direction de Régis Dericquebourg, à l’École pratique des hautes études (EPHE) à Paris.

Continuer la lecture de Les sectes, c’est comme une boite de chocolats…

Présentation sur l’abus de faiblesse à la conférence « Getting Clear », à Toronto

SectesDroitEn juin dernier, s’est tenue à Toronto (Canada), la conférence internationale Getting Clear, consacrée à la Scientologie.

Le panel d’intervenants était impressionnant et je regrette profondément de n’avoir pu assister en personne aux présentations, ni rencontrer bon nombre de personnes dont j’ai découvert les écrits au cours du dernier quart de siècle (déjà…).

Les organisateurs m’avaient demandé de faire une intervention, que j’ai réalisée en vidéo, et qui a été diffusée aux auditeurs le 25 juin.

Cliquez sur l’image pour accéder à la présentation vidéo.

Continuer la lecture de Présentation sur l’abus de faiblesse à la conférence « Getting Clear », à Toronto

Débat radiodiffusé sur la Scientologie – « Médium large », idées courtes

SectesQuand un médiocre apologiste de l’Église de scientologie a plus souvent raison qu’une journaliste de Radio-Canada, il faut commencer à se remettre en question dans la tour du boulevard René-Lévesque Est.

N’étant pas un grand auditeur de radio, j’étais passé à côté de l’édition du 11 mai dernier de l’émission Médium large, sur la première chaine radio de Radio-Canada.

CatherinePerrinCatherine Perrin souhaitait évoquer la sortie sur les écrans de cinéma canadiens du documentaire d’Alex Gibney : Going Clear – Scientology and the Prison of Belief.

EmilieDubreuilAlainBouchardPour commenter ce long-métrage, l’animatrice recevait <Émilie Dubreuil, journaliste à Radio-Canada, et Alain Bouchard>, sociolologue des religions et professeur à l’Université Laval, à Québec.

Continuer la lecture de Débat radiodiffusé sur la Scientologie – « Médium large », idées courtes

Pour en finir avec les exemptions fiscales de la scientologie au Québec

SectesSi les églises de scientologie ne doivent pas bénéficier d’éxonération de taxes foncières, ce n’est pas parce qu’elles font des profits ; ni parce qu’une telle exonération viole le principe de laïcité.  Mais parce que ces églises ne respectent pas la loi pénale. Mais encore faut-il se donner la peine de les poursuivre en justice pour les faire condamner.

La semaine dernière, un éditorialiste de La Presse, Paul Journet, revenait sur la question des exemptions fiscales de l’Église de scientologie au Canada, et notamment au Québec.

Il faisait écho à une récente série d’articles parue conjointement dans le journal Les Affaires et le quotidien gratuit Métro. Il y était question du patrimoine immobilier de l’église controversée et, en particulier, des taxes foncières municipales impayées de son antenne montréalaise.

Continuer la lecture de Pour en finir avec les exemptions fiscales de la scientologie au Québec

Lutte contre les sectes en France – Chronique d’un naufrage annoncé

SectesH ier, le quotidien Libération a consacré cinq pages – dont la une – à la vacillante lutte contre les sectes en France :

Organismes administratifs moribonds, enquêtes judiciaires qui s’étirent en vain, désintérêt des hautes instances de l’État,… Le constat est amer. Mais il était prévisible.

Continuer la lecture de Lutte contre les sectes en France – Chronique d’un naufrage annoncé

Protection de l’information : Pour une approche multi-dimensionnelle – et non multi-couche

infosecEn matière de sûreté dans des environnements complexes, il convient de résister à la tentation de multiplier dans l’urgence les protections. Il s’agit plutôt de se concentrer en premier lieu sur un nombre restreint de mesures, afin de parer aux risques les plus importants. Cela est valable aussi bien en sûreté physique qu’en sécurité de l’information, comme nous le montre un cas récent – et grave – de piratage informatique dans le secteur de la santé aux États-Unis.

On apprenait la semaine dernière que le deuxième groupe d’assurances de santé américain, la compagnie Anthem, avait subi une attaque informatique d’envergure. Les pirates auraient en effet eu accès aux informations personnelles de 80 millions (oui, quatre-vingts millions) d’Américains.

Bien que ce ne soit pas le premier événement du genre dans le secteur de la santé, le « hack » d’Anthem semble cette fois avoir constitué un véritable électrochoc. Il est vrai qu’il survient peu après un autre piratage emblématique de l’ampleur du problème, celui de Sony Pictures Entertainment.

Continuer la lecture de Protection de l’information : Pour une approche multi-dimensionnelle – et non multi-couche

‘iPad Bombs’: Batteries not included (4/4)

4ème partie – « Oui mais, les scanneurs à bagages peuvent être hackés ! »

Introduction et sommaire de cette série d’articles

Aviation civileNous l’avons vu, allumer son iPad Air ou son Galaxy SIII sous le nez d’un agent de contrôle avant d’embarquer ne présente aucun intérêt en termes de sureté de l’aviation civile.

Parmi les différentes raisons précédemment évoquées, la principale tient dans le fait que tous les objets détenus par un passager font l’objet d’un contrôle au scanneur à bagages amplement suffisant pour détecter un éventuel iPad piégé.

Toutefois, qu’en serait-il si un individu malintentionné parvenait à prendre indûment le contrôle de la console d’opération de ce scanneur ? C’était précisément le sujet d’une présentation fort médiatisée lors de la dernière édition du Black Hat, une conférence de hackers informatiques. On apprenait ainsi de la bouche de Billy Rios, Director of Vulnerability Research chez Qualys, que ces consoles de scanneur sont vulnérables à des attaques informatiques.

Si l’on peut pirater les scanneurs à bagage, les conclusions que j’ai précédemment tirées dans cet article sont-elles ipso facto obsolètes ? Pas le moins du monde.

Continuer la lecture de ‘iPad Bombs’: Batteries not included (4/4)

Un « bris de sureté » n’est pas nécessairement… un bris de sureté.

Aviation civileCette fin de semaine, l’Australie a été une fois encore le théâtre d’un incident révélateur d’une bien piètre gestion du risque de sûreté aéroportuaire.

Cette fois, l’incident s’est déroulé à l’aéroport de Sydney, dans le terminal 3 – réservé aux vols intérieurs de la compagnie Qantas. Un passager descendant d’un vol domestique, tout occupé à consulter son iPad, est sorti de la zone réglementée. Se rendant compte rapidement de son erreur, il a fait demi-tour sur-le-champ et est retourné dans ladite zone réglementée pour aller prendre sa correspondance.

C’est ce que les règlements et les standards internationaux de l’aviation civile aérienne appellent – mal à propos – un « security breach » (bris de sureté).

Continuer la lecture de Un « bris de sureté » n’est pas nécessairement… un bris de sureté.