Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370

Aviation civileThéorie du renseignementLa mystérieuse disparition du Boeing 777 de la Malaysian Airlines suscite un engouement public et médiatique inédits pour ce type d’événement. Cette ferveur peut notamment s’expliquer par la singularité des circonstances, mais aussi par le manque de coordination des autorités locales et par l’opacité récurrente des services de renseignement des pays engagés dans les opérations de recherche. Pour pallier ce manque de communication, les internautes se sont tournés vers les réseaux sociaux pour s’informer au mieux, rendre compte de l’avancée de l’enquête et échafauder leurs propres théories.

Pour retrouver un avion perdu dans un océan gigantesque et découvrir les circonstances de cette disparition, des décisions importantes doivent être prises. Des choix difficiles doivent être faits. À cette fin, les décideurs ont besoin d’informations fiables et rationnelles. J’ai pensé que l’affaire du vol MH370 était l’occasion de présenter un certain nombre de techniques d’analyse, employées notamment par les services de renseignement dans des affaires complexes.

Depuis une quinzaine d’années, la communauté des analystes du renseignement aux États-Unis recourt régulièrement à des méthodes fondées sur diverses recherches menées dans le domaine des sciences sociales, notamment la psychologie. Ces méthodes sont généralement regroupées sous deux appellations.

  • le Critical thinking (esprit critique) : il s’agit d’une façon d’organiser, de clarifier, de rationaliser son processus de réflexion, notamment par la détection des erreurs et des biais cognitifs à l’œuvre dans ledit processus.
  • les Structured analytic techniques (techniques d’analyse structurée) : elles ne visent pas nécessairement à élaborer des conclusions plus exactes ou plus précises ; elles cherchent surtout à présenter de façon claire et transparente la façon dont on est parvenu à ces conclusions. De plus, ces techniques facilitent tout aussi bien l’audit des processus d’analyse que la collaboration entre analystes.

En prenant pour toile de fond le mystère du vol 370 de la Malaysian Airlines, voici quelques-uns des outils utilisés par les analystes en renseignement :

1. Les différentes hypothèses de la disparition du vol MH370 – Hypothesis Mapping
2. Les différentes hypothèses de prise de contrôle de l’appareil
3. Piste terroriste – Les possibles organisations responsables – Analysis of Competing Hypotheses

À propos de Arnaud Palisson

Arnaud Palisson, Ph.D. fut pendant plus de 10 ans officier de police et analyste du renseignement au Ministère de l'intérieur, à Paris (France). Installé à Montréal (Canada) depuis 2005, il y a travaillé dans le renseignement policier puis en sureté de l'aviation civile. Il est aujourd'hui analyste en sécurité de l'information et en renseignement d'entreprise.

2 réponses sur “Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *