Le vol MH 370 et la piste terroriste – Analyse des hypothèses en concurrence

Outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH 370 (3/3)

Renseignement

Aviation civileIntroduction et sommaire de cette série <

Un mois jour pour jour après la disparition du vol Malaysian Airlines 370, toutes les pistes semblent mener au large de la côte ouest de l’Australie. L’hypothèse la plus probable de la catastrophe est celle d’un détournement de l’avion, commis par l’un des pilotes, vraisemblablement pour des raisons personnelles (suicide et/ou fraude à l’assurance) – cf. ce schéma récapitulatif.

Aussi, pour présenter un nouvel outil d’analyse structurée, j’ai choisi de me placer délibérément dans une situation antérieure et de focaliser sur la piste alors évoquée de l’appropriation frauduleuse de l’avion par un groupe terroriste (que ce soit pour prendre des otages ou pour utiliser l’avion lors d’une opération ultérieure).

Continuer la lecture de « Le vol MH 370 et la piste terroriste – Analyse des hypothèses en concurrence »

Disparition du vol MH370 – Les principales hypothèses en une image

Outils d’analyse en renseignement
appliqués à la disparition du vol MH 370 (1/3)


Introduction et sommaire de cette série <

Aviation civileThéorie du renseignementCette semaine, j’ai soumis à mon ex-collègue-et-néanmoins-ami Stéphane Berthomet un schéma synthétisant les principales hypothèses dans ce qu’il faut bien appeler le mystère du vol Malaysian Airlines 370.

Ancien policier de l’antiterrorisme français – devenu néo-Québecois -, Stéphane est aujourd’hui spécialiste des questions policières au réseau TVA Nouvelles et chroniqueur au Journal de Montréal. Il s’est tout de suite intéressé au document et l’a publié sur son blogue professionnel – blogue dont je recommande d’ailleurs, à d’autres égards, de faire une lecture récurrente.

Le graphique ci-dessous repose sur une technique d’analyse structurée dite Hypothesis Mapping. Il ne prétend ni à la précision d’une horloge suisse, ni à l’exhaustivité, mais tente de capturer en une image les principales hypothèses avancées dans cette affaire, ainsi que leur degré de probabilité.

Étant donné l’accueil favorable qu’a eu le billet de Stéphane consacré à ce schéma sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de le mettre en ligne sur ce blogue, afin de pouvoir le tenir à jour, au fur et à mesure que l’enquête progressera.

2ème partie : Vol MH 370 –
Les scénarios de prise de contrôle
de l’aéronef en un graphique >>>

Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370

Aviation civileThéorie du renseignementLa mystérieuse disparition du Boeing 777 de la Malaysian Airlines suscite un engouement public et médiatique inédits pour ce type d’événement. Cette ferveur peut notamment s’expliquer par la singularité des circonstances, mais aussi par le manque de coordination des autorités locales et par l’opacité récurrente des services de renseignement des pays engagés dans les opérations de recherche. Pour pallier ce manque de communication, les internautes se sont tournés vers les réseaux sociaux pour s’informer au mieux, rendre compte de l’avancée de l’enquête et échafauder leurs propres théories.

Pour retrouver un avion perdu dans un océan gigantesque et découvrir les circonstances de cette disparition, des décisions importantes doivent être prises. Des choix difficiles doivent être faits. À cette fin, les décideurs ont besoin d’informations fiables et rationnelles. J’ai pensé que l’affaire du vol MH370 était l’occasion de présenter un certain nombre de techniques d’analyse, employées notamment par les services de renseignement dans des affaires complexes.

Continuer la lecture de « Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370 »

Un jeu de plateau pour sensibiliser au renseignement en contexte aéroportuaire

Formation par le jeuThéorie du renseignementEn mai dernier, j’ai eu l’opportunité de me rendre à l’University of Texas at El Paso (UTEP), pour la 9ème Conférence annuelle de l’International Association for Intelligence Education (IAFIE).

J’y ai présenté Bellaerophon, un jeu pédagogique que j’ai développé pour sensibiliser au renseignement les employés d’aéroport et les inciter à participer au réseau de renseignement de la Sûreté aéroportuaire d’Aéroports de Montréal.

Voici la présentation PowerPoint donnée cette occasion :

Télécharger l'article

Par ailleurs, il y a quelques semaines, le Journal of Strategic Security, édité par la Henley-Putnam University (Californie), a publié les actes de ce colloque. On trouve dans ce numéro spécial l’article que j’ai consacré à ce jeu de plateau, détaillant le pourquoi, le comment et les résultats de cette expérience encourageante à bien des égards.

Continuer la lecture de « Un jeu de plateau pour sensibiliser au renseignement en contexte aéroportuaire »

Qu’est-ce que le renseignement ? – 8ème partie

par Kristan Wheaton

Version originale : Sources & Methods http://ow.ly/qg87O – 9 juillet 2008

Traduit de l’anglais (américain) par AP

» Sommaire de cette série «

Les précédentes tentatives de définition par les agences d’application de la loi et le secteur privé

La recherche d’une définition du renseignement ne se limite pas au domaine de la sécurité nationale. Les entreprises recueillent régulièrement du renseignement sur leurs concurrents et leur environnement économique. Pour leur part, les agences d’application de la loi ont repris un certain nombre d’outils issus du monde du renseignement, qu’elles ont adaptés dans le but de prévenir le crime et d’appréhender les malfaiteurs.

Si le concept de renseignement doit avoir un sens, il lui faut être suffisamment large pour englober non seulement la communauté de la sécurité nationale mais aussi celles du secteur des affaires et des forces de l’ordre. Si l’on ne parvenait pas à établir une telle définition globale, le concept même de renseignement pourrait en souffrir – peut-être fatalement.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que le renseignement ? – 8ème partie »

La DGSI, qu’est-ce que c’est ? Une réforme ? – Non, Sire, une révolution.

Théorie du renseignementLe plan de réorganisation du renseignement intérieur français de Manuel Valls n’est pas une énième réforme. C’est à la fois la prise de la Bastille et la Nuit du 4 août.

DCRI

En 2008, la réforme du renseignement voulue par Nicolas Sarkozy se réalisait avec la création de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), fusionnant la Direction de la surveillance du territoire (DST) et la Direction centrale des renseignements généraux (DCRG).

Une partie des fonctionnaires des RG étaient alors, à leur grand dam, reversés en sécurité publique, dans la nouvelle Sous-direction de l’information générale (SDIG).

Une affaire Merah et quelques rapports parlementaires plus tard, l’actuel ministre de l’Intérieur vient de présenter son plan de réorganisation du renseignement intérieur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas qu’«une réforme de plus.»

Continuer la lecture de « La DGSI, qu’est-ce que c’est ? Une réforme ? – Non, Sire, une révolution. »

Qu’est-ce que le renseignement ? – 7ème partie

par Kristan Wheaton

Version originale : Sources & Methods
http://ow.ly/h7DVg – 7 juillet 2008

Traduit de l’anglais (américain) par AP

» Sommaire de cette série «

Les précédentes tentatives de définition par les experts

Si le Congrès n’est pas en mesure de fournir une définition utile du renseignement… Si les agences qui font le renseignement ne le peuvent pas non plus… Normalement, les professionnels qui consacrent leur carrière à l’étude et à la pratique de cet art singulier devraient réussir là où les autres ont échoué. Mais ils n’ont eu guère plus de succès.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que le renseignement ? – 7ème partie »

Qu’est-ce que le renseignement ? – 6ème partie

par Kristan Wheaton

Version originale : Sources & Methods
http://ow.ly/fVZEq
– 7 juillet 2008

Traduit de l’anglais (américain) par AP

» Sommaire de cette série «

Les précédentes tentatives de définition émanant des agences de renseignement

Peut-être que la façon dont le Congrès définit le renseignement n’a pas d’importance. Peut-être est-ce à dessein que le législateur s’en est tenu à une définition vague. Après tout, ce n’est pas aux députés et aux sénateurs d’effectuer des tâches du renseignement. C’est là le travail d’hommes et de femmes qui appartiennent à des agences spécialisées. De fait, si la loi n’est pas parvenue à énoncer une définition utile et nuancée du renseignement, les gens qui dépensent les 50 milliards de dollars du budget en renseignement devraient quand même avoir une idée claire de ce qu’ils sont censés faire.

Pas si vite.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que le renseignement ? – 6ème partie »

Qu’est-ce que le renseignement – 5ème partie

par Kristan Wheaton

Version originale : Sources & Methods
http://ow.ly/f2zQB – 7 juillet 2008

Traduit de l’anglais (américain) par AP

» Sommaire de cette série «

Les précédentes tentatives de définition par le législateur

Montez là par le Négeb; et vous monterez sur la montagne. Vous examinerez le pays, ce qu’il est, et le peuple qui l’habite, s’il est fort ou faible, peu nombreux ou considérable ; ce qu’est le pays où il habite, s’il est bon ou mauvais; ce que sont les villes où il habite, si elles sont ouvertes ou fortifiées ; ce qu’est le sol, s’il est gras ou maigre, s’il y a des arbres ou non.

La Sainte Bible (traduction de l’Abbé Crampon)
Livre des Nombres – Chapitre 13, versets 17 à 20,

Les professionnels du renseignement d’aujourd’hui interpréteraient les ordres de Moïse à ses éclaireurs juifs comme un besoin en renseignement. Depuis la Nuit des temps, pour ainsi dire tous les chefs, tous les pays ont établi un processus pour produire du renseignement.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que le renseignement – 5ème partie »

Qu’est-ce que le renseignement – 4ème partie

par Kristan Wheaton

Version originale : Sources & Methods
http://ow.ly/etBoW – 3 juillet 2008

Traduit de l’anglais (américain) par AP

» Sommaire de cette série «

À quoi pourrait ressembler une bonne définition du renseignement ?

Le renseignement est de nature changeante. Si l’on ajoute à cela la grande variété de nouveaux venus dans le domaine et l’absence d’évaluations universitaires durant des siècles, on comprend qu’aujourd’hui, en matière de renseignement, on navigue en eaux troubles. Aussi une définition commune du renseignement doit-elle virtuellement prendre en considération non seulement les activités des États en ce domaine, mais aussi les tâches de même nature ou similaires menées par les forces de l’ordre, les ONG ou le secteur privé. Idéalement, une telle définition serait suffisamment large pour englober les différents niveaux de ces activités.

Imaginons deux scénarios apparemment fort différents. Dans le premier, un État cherche à obtenir des renseignements sur les capacités et les intentions d’un ennemi ; dans le second, vous êtes sur le point d’acheter une voiture.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que le renseignement – 4ème partie »