Ordre du temple solaire : un simple documentaire de plus ? Pas tout-à-fait.

SectesLe mois dernier, la chaine de télévision québécoise CanalD a diffusé un documentaire consacré aux massacres de l’Ordre du Temple solaire (OTS).

D’aucuns affirmeront : « Ça ne fera jamais qu’un de plus, voilà tout.»
Oui… et non.

Certes, les personnes qui ont un tant soit peu suivi ces affaires n’apprendront pas grand chose. Le principal intérêt de ce documentaire est ailleurs : la production a choisi de donner la parole quasi-exclusivement à des tenants de la thèse officielle – celle des « assassinats-suicides collectifs ». Les quatre principaux intervenants sont en effet :

  • Arnaud Bédat, journaliste suisse, auteur de deux ouvrages sur l’OTS,
  • Jean-François Mayer, historien suisse des religions et auteur d’un livre consacré à la secte,
  • Jacques St-Pierre, ex-enquêteur de la Sûreté du Québec, chargé de l’investigation sur le massacre de Morin Heights,
  • votre serviteur, en tant qu’ancien analyste des services de renseignement français.


Crimes occultes saison 1 E04 – L’Ordre du… par tgworld1

Or, dans ce documentaire de CanalD, nos interventions à tous les quatre se recoupent parfaitement.

Je le dis d’autant plus volontiers que mes interventions se mêlent ici très bien à celles de Jean-François Mayer (dont je ne partage habituellement pas les idées en matière de lutte contre les sectes dangereuses) ; notamment dans la séquence supplémentaire, consacrée au concept de transit (disponible sur le site web de CanalD, c’est la seconde vidéo sur cette page).

La principale vertu de ce documentaire-reconstitution est de faire comprendre sereinement au téléspectateur que, dans ces affaires, il n’y a pas de place pour la thèse conspirationniste.

Depuis vingt ans en effet, un courant de pensée (façon de parler…) voit dans les massacres de l’OTS un complot du gouvernement français. C’est notamment le cas de quelques personnalités publiques, telles que le député Jean-Pierre Brard, ou le metteur en scène Yves Boisset. En 2005, ce dernier avait d’ailleurs consacré à ces funestes évènements un documentaire dont j’ai écrit ici ce qu’il fallait en penser (pas du bien).

Même s’il ne révolutionne pas le sujet, le présent reportage de CanalD replace les faits dans leur contexte et sous l’éclairage de la triste réalité. Et c’est déjà beaucoup.

À propos de Arnaud Palisson

Arnaud Palisson, Ph.D. fut pendant plus de 10 ans officier de police et analyste du renseignement au Ministère de l’intérieur, à Paris (France). Installé à Montréal (Canada) depuis 2005, il y a travaillé dans le renseignement policier puis en sureté de l’aviation civile. Il est aujourd’hui analyste en sécurité de l’information et en renseignement d’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *