Les sectes, c’est comme une boite de chocolats…

SectesSelon l’auteur d’une récente future thèse de doctorat en sociologie, les organisations religieuses controversées que l’on appelle communément « sectes » ne seraient pas néfastes ; au contraire, elles amélioreraient la vie de leurs adeptes. Devant la méthodologie de ladite thèse, le concept de science molle prend tout son sens.

Note – Cet article a été mis à jour le 17 aout, suite aux échanges que j’ai eus avec le doctorant, dans les commentaires, reproduits au bas de cette page.

J’ai coutume sur ce blogue – lorsque je le juge nécessaire – de critiquer les institutions chargées de lutter contre les sectes. Mais j’éprouve un intérêt similaire à démonter le discours d’universitaires qui se complaisent dans la défense systématique de ces mêmes organisations religieuses controversées. Me revoici donc de retour en Terra cognita.

Se convertir à soi en contexte « sectaire » : subjectivation
 et
 agentivité
 des
 membres
 de
 l’Église 
de 
Scientologie
 et 
du 
Mouvement
 Raëlien 
en 
France
 au 
prisme
 des
 rapports
 sociaux

Tel est le titre d’une thèse de doctorat que rédige rédigée par un étudiant en sociologie, Guillaume Roucoux, à l’origine sous la direction de Régis Dericquebourg, à l’École pratique des hautes études (EPHE) à Paris.

Continuer la lecture de « Les sectes, c’est comme une boite de chocolats… »

Débat radiodiffusé sur la Scientologie – « Médium large », idées courtes

SectesQuand un médiocre apologiste de l’Église de scientologie a plus souvent raison qu’une journaliste de Radio-Canada.

N’étant pas un grand auditeur de radio, j’étais passé à côté de l’édition du 11 mai dernier de l’émission Médium large, sur la première chaine radio de Radio-Canada.

CatherinePerrinCatherine Perrin souhaitait évoquer la sortie sur les écrans de cinéma canadiens du documentaire d’Alex Gibney : Going Clear – Scientology and the Prison of Belief.

EmilieDubreuilAlainBouchardPour commenter ce film, l’animatrice recevait <Émilie Dubreuil, journaliste à Radio-Canada, et Alain Bouchard>, sociolologue des religions et professeur à l’Université Laval, à Québec.

Continuer la lecture de « Débat radiodiffusé sur la Scientologie – « Médium large », idées courtes »

L’Ordre du Temple Solaire et la théorie du complot : Les « X-Files » d’Yves Boisset

2012 et prédictions apocalyptiques obligent, la semaine dernière, une équipe de télévision française a débarqué à Montréal, dans le cadre d’un documentaire consacré aux sectes millénaristes. Il y sera beaucoup question de l’Ordre du Temple solaire (OTS). Aussi, la réalisatrice et son caméraman sont-ils venus s’entretenir avec moi au sujet de cette secte qui a fait couler beaucoup d’encre depuis dix-huit ans. Ils souhaitaient avoir mon point de vue sur la question en tant qu’ex-analyste de la Direction centrale des renseignements  généraux (DCRG) à Paris, où j’avais débuté ma carrière dans le suivi des sectes en août 1995, quelques mois avant le massacre de seize adeptes de l’OTS dans le Vercors.

L’entrevue visait également à expliciter ma position quant à la théorie du complot qui fait fureur en France depuis des années. Une position que j’avais exposée, il y a plus de quatre ans, dans un article de mon blogue personnel. Rétrospectivement, j’ai pensé qu’il serait intéressant d’exhumer cette note et de la publier sur Rapports minoritaires, après l’avoir légèrement remaniée.

Continuer la lecture de « L’Ordre du Temple Solaire et la théorie du complot : Les « X-Files » d’Yves Boisset »

Le négationnisme sectaire entre par la porte de derrière

À peine avais-je terminé la rédaction de mon précédent billet consacré à la Scientologie que je tombais sur un article du magazine Psychologies consacrée à l’organisation controversée.

Loin de moi l’idée de vouloir commenter toute l’actualité média sur le sujet. Mais cet article illustre parfaitement l’une des critiques que je formulais à propos du reportage TV Scientologie – La vérité sur un mensonge. J’expliquais en effet que les journalistes y avaient commis l’erreur de focaliser sur les témoignages d’anciens adeptes, au détriment d’une approche plus objective. Au lieu de simplement dire que les adeptes ont été trompés, il est toujours préférable de démontrer pourquoi et comment la secte trompe ses adeptes.

Ce n’est pas là une vue de l’esprit. Ce n’est pas jouer sur les mots. Cette distinction est essentielle. Centrer son propos sur les témoignages d’anciens adeptes n’est pas seulement inadapté. C’est surtout une démarche journalistique néfaste car elle offre aux sectes et à ses défenseurs une voie royale pour battre en brèche les arguments avancés.

Continuer la lecture de « Le négationnisme sectaire entre par la porte de derrière »

Le pro-sectarisme par l’exemple

ou

Les errements de la loi française sur les sectes :
démonstration par l’absurde d’une non-juriste non-française sociologue canadienne

SectesDroitLa négation du fait sectaire n’est pas une vue de l’esprit. C’est une dialectique rôdée, organisée, à des fins précises.

Je me propose ici de démonter un à un les rouages de ce discours idéologique tel qu’utilisé par l’universitaire canadienne Susan Palmer pour défendre la secte nocive Néo-Phare.

Fichier PDF téléchargeable – 28 pages :

Jean-Pierre Brard, ou l’art de marcher sur la tête

SectesSur le papier, le député-maire (apparenté communiste) de Montreuil est un spécialiste de la question sectaire. Vice-président de la commission d’enquête sur les sectes à l’Assemblée nationale (1995), il fut également le principal rédacteur du rapport parlementaire Les sectes et l’argent (1999). Secrétaire de la commission parlementaire consacré aux enfants dans les sectes (2006), il est actuellement vice-président du groupe d’études sur les sectes à l’Assemblée nationale.

Mais en pratique, cet élogieux CV fond comme neige au soleil, au gré des récurrentes tribunes médiatiques dont dispose M. Brard. L’homme est en effet coutumier des inepties juridiques et factuelles en la matière.

Continuer la lecture de « Jean-Pierre Brard, ou l’art de marcher sur la tête »