Les Canadiens veulent-ils vraiment une No-Fly List à l’américaine ?!

Aviation civileAu Canada, doit-on faire respecter la liste d’interdiction de vol avec la même intransigeance qu’aux États-Unis ? La réponse est Non.

Hier, la chaine canadienne Global News a ouvert la boite de Pandore, avec la publication de cet article et la diffusion de ce reportage :

Pour faire court, les journalistes reprochent à Transports Canada d’avoir mis en place des mesures de mitigation pour les personnes inscrites sur la liste d’interdiction de vol. De fait, dans un aéroport, lorsqu’un voyageur est ainsi détecté au comptoir d’enregistrement d’une compagnie aérienne, celle-ci doit aviser le ministère fédéral. Lequel, par la voix d’un de ses fonctionnaires habilités, peut décider de passer outre l’interdiction. La personne serait alors autorisée à monter à bord.

Continuer la lecture de « Les Canadiens veulent-ils vraiment une No-Fly List à l’américaine ?! »

Y a-t-il une hôtesse dans l’avion ?

Airplane!Deux précautions valent mieux qu’une. Mais une seule correctement assimilée vaut mieux que cent mal comprises.

À peine avais-je bouclé mon article sur un incident à l’aéroport de Mumbai (Inde) que déjà l’actualité me rattrapait : un événement similaire venait de se produire à l’aéroport de Marseille-Provence (France).

En deux mots, le 3 mai dernier, deux amies partant ensemble en vacances pour Héraklion, en Crète (Grèce) se sont retrouvées par mégarde dans un avion à destination de Munich (Allemagne). À l’embarquement, l’une des femmes a trouvé sa place déjà occupée et l’autre a constaté que son siège… n’existait pas…

L’hôtesse n’a alors vérifié que les numéros de siège, constaté le problème et résolu la situation en installant les deux femmes sur les deux derniers sièges libres, devant la sortie de secours de l’avion. Ce n’est qu’une fois arrivées en Bavière que les deux vacancières se sont aperçu de l’erreur.

Continuer la lecture de « Y a-t-il une hôtesse dans l’avion ? »

Le terrorisme éclipse encore et toujours le principal risque de sureté en vol

Aviation civilePour lutter efficacement contre les risques de sureté, encore faut-il bien comprendre leurs différentes natures. Si, dans l’aviation civile, on persiste à mettre en avant le terrorisme, c’est au détriment d’autres dangers autrement plus fréquents.

Le 25 avril dernier, l’aéroport de Mumbai (Inde) a été le théâtre d’un incident très remarqué… après coup.  Un voyageur du nom de Liju Verghese, a débarqué d’un vol international ; il est passé par un point de contrôle des passagers, afin d’aller prendre sa correspondance pour un vol intérieur vers la ville de Nagpur.

C’est après que tout est parti en vrille.

Continuer la lecture de « Le terrorisme éclipse encore et toujours le principal risque de sureté en vol »

La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 3/3

> Introduction et sommaire de cette série <

3ème partie – Une loi qui aggrave la situation

Aviation civileL‘enfer est pavé de bonnes intentions. Si l’on ne peut être contre la vertu, il faut tout de même constater que la loi de 1988 sur les armes indétectables fait, au final, plus de mal que de bien.

Un terroriste tente de passer dans un avion avec une bombe cachée dans une de ses chaussures ? Dès lors, dans les aéroports, on passe tous les souliers au scanneur à bagage de cabine.

Un terroriste dissimule une charge explosive dans ses sous-vêtements et réussit à l’introduire dans un avion de ligne ? On installe dans les aéroports des scanneurs corporels.

Un groupe terroriste identifié planifie de passer clandestinement des explosifs liquides à bord d’aéronefs ? On instaure dans tous les aéroports un volume limite de liquides, aérosols et gels autorisé en cabine des avions.

Mais la simple possibilité qu’un individu lambda puisse – éventuellement, dans ses rêves les plus fous – tenter de monter à bord une arme à feu en plastique et la réponse des pouvoirs publics est sans appel : on interdit la simple possession de telles armes partout sur le territoire des États-unis d’Amérique.

Continuer la lecture de « La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 3/3 »

Le vol MH 370 et la piste terroriste – Analyse des hypothèses en concurrence

Outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH 370 (3/3)

Renseignement

Aviation civileIntroduction et sommaire de cette série <

Un mois jour pour jour après la disparition du vol Malaysian Airlines 370, toutes les pistes semblent mener au large de la côte ouest de l’Australie. L’hypothèse la plus probable de la catastrophe est celle d’un détournement de l’avion, commis par l’un des pilotes, vraisemblablement pour des raisons personnelles (suicide et/ou fraude à l’assurance) – cf. ce schéma récapitulatif.

Aussi, pour présenter un nouvel outil d’analyse structurée, j’ai choisi de me placer délibérément dans une situation antérieure et de focaliser sur la piste alors évoquée de l’appropriation frauduleuse de l’avion par un groupe terroriste (que ce soit pour prendre des otages ou pour utiliser l’avion lors d’une opération ultérieure).

Continuer la lecture de « Le vol MH 370 et la piste terroriste – Analyse des hypothèses en concurrence »

Bris de sureté à l’aéroport de Brisbane – La gestion du risque niveau zéro

Aviation civileTous les professionnels de la sûreté de l’aviation civile vous le répèteront : le risque zéro n’existe pas. Tous vous le martèleront : il faut adopter une approche de gestion du risque. Problème : tout le monde le dit mais (presque) personne ne le fait.

Cette semaine, à l’aéroport international de Brisbane (Australie), s’est produit un bris de sûreté qui a conduit à faire sortir de la jetée 2 000 (deux mille !) passagers et à tous les faire passer une nouvelle fois au contrôle préembarquement. La raison de ce branle-bas de combat : une paire de ciseaux, aperçue trop tard au scanneur dans le bagage à main d’un passager.

Y avait-il vraiment besoin de perturber ainsi les opérations aéroportuaires et de nuire à ce point :

  • aux 2 000 passagers déjà dans la jetée,
  • aux centaines de passagers qui devaient y accéder au cours des prochaines heures,
  • et aux centaines de passagers bloqués dans les avions qui venaient d’atterrir ?

Pour moi, la réponse tient en trois mots : non, non, non.

Continuer la lecture de « Bris de sureté à l’aéroport de Brisbane – La gestion du risque niveau zéro »

Vol MH 370 – Les scénarios de prise de contrôle de l’aéronef en un graphique

Aviation civileOutils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH 370 (2/3)

Introduction et sommaire de cette série <

Stéphane Berthomet et moi-même poursuivons notre collaboration sur l’affaire du vol Malaysian Airlines 370.

Nous avons ainsi réalisé un graphique représentant les principaux scénarios de prise de contrôle de l’aéronef :

Le graphique accompagne un article de Stéphane pour son blogue au Journal de Montréal – avec une entrevue (en podcast) qu’il a accordée le même jour à Radio-Canada.

Une version anglaise du graphique est également disponible.

Ce graphique nous permet de constater que, dans la plupart des hypothèses, les pilotes auraient l’occasion de prévenir les autorités de la tentative de prise de contrôle. On peut donc en conclure que la piste la plus probable (mais pas nécessairement la bonne…) est celle du détournement réalisé à l’initiative d’un pilote.

3ème partie –
Piste terroriste – Les possibles organisations responsables
Analysis of Competing Hypotheses >>>

Disparition du vol MH370 – Les principales hypothèses en une image

Outils d’analyse en renseignement
appliqués à la disparition du vol MH 370 (1/3)


Introduction et sommaire de cette série <

Aviation civileThéorie du renseignementCette semaine, j’ai soumis à mon ex-collègue-et-néanmoins-ami Stéphane Berthomet un schéma synthétisant les principales hypothèses dans ce qu’il faut bien appeler le mystère du vol Malaysian Airlines 370.

Ancien policier de l’antiterrorisme français – devenu néo-Québecois -, Stéphane est aujourd’hui spécialiste des questions policières au réseau TVA Nouvelles et chroniqueur au Journal de Montréal. Il s’est tout de suite intéressé au document et l’a publié sur son blogue professionnel – blogue dont je recommande d’ailleurs, à d’autres égards, de faire une lecture récurrente.

Le graphique ci-dessous repose sur une technique d’analyse structurée dite Hypothesis Mapping. Il ne prétend ni à la précision d’une horloge suisse, ni à l’exhaustivité, mais tente de capturer en une image les principales hypothèses avancées dans cette affaire, ainsi que leur degré de probabilité.

Étant donné l’accueil favorable qu’a eu le billet de Stéphane consacré à ce schéma sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de le mettre en ligne sur ce blogue, afin de pouvoir le tenir à jour, au fur et à mesure que l’enquête progressera.

2ème partie : Vol MH 370 –
Les scénarios de prise de contrôle
de l’aéronef en un graphique >>>

Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370

Aviation civileThéorie du renseignementLa mystérieuse disparition du Boeing 777 de la Malaysian Airlines suscite un engouement public et médiatique inédits pour ce type d’événement. Cette ferveur peut notamment s’expliquer par la singularité des circonstances, mais aussi par le manque de coordination des autorités locales et par l’opacité récurrente des services de renseignement des pays engagés dans les opérations de recherche. Pour pallier ce manque de communication, les internautes se sont tournés vers les réseaux sociaux pour s’informer au mieux, rendre compte de l’avancée de l’enquête et échafauder leurs propres théories.

Pour retrouver un avion perdu dans un océan gigantesque et découvrir les circonstances de cette disparition, des décisions importantes doivent être prises. Des choix difficiles doivent être faits. À cette fin, les décideurs ont besoin d’informations fiables et rationnelles. J’ai pensé que l’affaire du vol MH370 était l’occasion de présenter un certain nombre de techniques d’analyse, employées notamment par les services de renseignement dans des affaires complexes.

Continuer la lecture de « Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370 »

Assaut du poste de pilotage : une vidéo de désinformation massive

Aviation civile

Installer une barrière secondaire pour sécuriser l’ouverture de la porte du poste de pilotage est une option intéressante. Mais elle doit être évaluée sérieusement, selon une approche de gestion du risque. Non pas à l’aune de vidéos sensationnalistes volontairement trompeuses.

La semaine dernière, le landerneau de la sureté du transport aérien américain était en émoi. Une reconstitution filmée – avec figurants, dans un avion au sol, sans passagers – montrait qu’il était possible de prendre d’assaut le cockpit d’un avion de ligne. Et ce, malgré le renforcement de la porte du poste de pilotage – mesure instaurée en occident sur tous les avions de transport commercial de passagers au lendemain du 11-Septembre.

Les deux individus interprétant les assaillants n’ont pas défoncé ou déverrouillé ladite porte. Ils ont profité d’une faille dans la procédure de sureté concernant l’ouverture de la porte durant le vol. Entre le moment où la porte du poste de pilotage s’ouvre et celui où elle se referme sur l’un des assaillants, il s’est écoulé moins de 2 secondes !

Effrayant, non ? Eh bien… non.

Continuer la lecture de « Assaut du poste de pilotage : une vidéo de désinformation massive »