Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (4/5)

Sommaire de cette série

4 – La responsabilité des Témoins de Jéhovah en tant que groupe

Remettre en cause la légitimité de la mort d’Éloïse Dupuis, c’est estimer que, au-delà de la responsabilité individuelle de la jeune femme,  l’organisation des Témoins de Jéhovah a joué un rôle funeste dans cette affaire. Ce que confirme l’analyse des faits à la lumière du dogme jéhoviste.

De nombreuses voix influentes s’accordent pour dire que la responsabilité de ce drame repose sur les seules épaules de la victime, qui aurait choisi de mourir plutôt que de renier sa religion.

J’estime pour ma part que cette vision erronée nie la dangerosité intrinsèque des Témoins de Jéhovah dans ce genre d’affaires (4.1). Dans le cas d’Éloïse Dupuis, il fallait rechercher la responsabilité du groupe religieux, en relevant les éléments subjectifs (4.2) et objectifs (4.3) de la crainte qu’il a inspirée chez la jeune femme, en exerçant ou en menaçant d’exercer sur elle un abus d’autorité, en vertu de l’article 1403 du Code civil du Québec.

Continuer la lecture de « Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (4/5) »

Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (3/5)

Sommaire de cette série

3 – La validité du refus des transfusions

Remettre en cause la légitimité de la mort d’Éloïse Dupuis, c’est se demander si son refus des transfusions sanguines était juridiquement valide.

Sans prétendre à l’exhaustivité, on présentera ici les éléments du droit positif québécois qui auraient dû conduire les médecins, voire un juge, à examiner avec attention le refus de la jeune femme – et à conclure à son invalidité.

Continuer la lecture de « Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (3/5) »

Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (2/5)

Sommaire de cette série

2 – La liberté religieuse n’est pas absolue

Si un citoyen s’immole par le feu en place publique pour protester contre la persécution religieuse dont est victime son église, doit-on le regarder brûler jusqu’à ce que mort s’ensuive, sous prétexte qu’il exerce ainsi sa liberté religieuse ?

Si un citoyen s’immole par le feu en place publique pour protester contre la politique fiscale qui a anéanti son entreprise, doit-on le regarder brûler jusqu’à ce que mort s’ensuive, sous prétexte qu’il manifeste ainsi ses convictions politiques ?

Pour une raison que la raison ignore, nombre de commentateurs de l’affaire Éloïse Dupuis répondraient différemment à ces deux questions (cf. article précédent). Il semble en effet que, pour eux, la liberté religieuse s’impose avec une telle force, une telle évidence, qu’ils refusent à l’État toute ingérence en la matière et ce, même lorsque la vie humaine est en jeu.

La liberté religieuse est-elle plus importante que les autres libertés fondamentales ? Échappe-t-elle nécessairement au contrôle de la loi et du juge ?

Non et non, bien évidemment.

Continuer la lecture de « Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (2/5) »

Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (1/5)

Les médecins ont-ils le droit de sauver, malgré elle, une Témoin de Jéhovah qui se laisse mourir plutôt que d’accepter une transfusion, après deux chirurgies consécutives qui l’ont vidé de son sang ?

Selon moi, la réponse est OUI. Mais l’explication est complexe.

Retour sur l’affaire Éloïse Dupuis, qui a divisé l’opinion publique au Québec, en octobre dernier.


Sommaire de cette série

  1. Faits, réactions et enjeux
  2. La liberté religieuse n’est pas absolue
  3. La validité du refus des transfusions
  4. La responsabilité des Témoins de Jéhovah en tant que groupe
  5. Un certain manque de courage à l’hôpital

1 – Faits, réactions et enjeux

Le 6 octobre dernier, Éloïse Dupuis, parturiente de 27 ans, entre à la maison de naissance Mimosa de St-Romuald (Québec) pour mettre au monde son premier enfant. Mais après de longues heures de travail, la sage-femme n’est pas capable de mener l’accouchement à son terme. La future mère est conduite en urgence à l’Hôtel-Dieu de Lévis, à vingt minutes de voiture.

Continuer la lecture de « Témoins de Jéhovah et transfusions sanguines – La jeune fille et la mort (1/5) »

‘iPad Bombs’: Batteries not included (4/4)

4ème partie – « Oui mais, les scanneurs à bagages peuvent être hackés ! »

Introduction et sommaire de cette série d’articles

Aviation civileNous l’avons vu, allumer son iPad Air ou son Galaxy SIII sous le nez d’un agent de contrôle avant d’embarquer ne présente aucun intérêt en termes de sureté de l’aviation civile.

Parmi les différentes raisons précédemment évoquées, la principale tient dans le fait que tous les objets détenus par un passager font l’objet d’un contrôle au scanneur à bagages amplement suffisant pour détecter un éventuel iPad piégé.

Toutefois, qu’en serait-il si un individu malintentionné parvenait à prendre indûment le contrôle de la console d’opération de ce scanneur ? C’était précisément le sujet d’une présentation fort médiatisée lors de la dernière édition du Black Hat, une conférence de hackers informatiques. On apprenait ainsi de la bouche de Billy Rios, Director of Vulnerability Research chez Qualys, que ces consoles de scanneur sont vulnérables à des attaques informatiques.

Si l’on peut pirater les scanneurs à bagage, les conclusions que j’ai précédemment tirées dans cet article sont-elles ipso facto obsolètes ? Pas le moins du monde.

Continuer la lecture de « ‘iPad Bombs’: Batteries not included (4/4) »

La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 3/3

> Introduction et sommaire de cette série <

3ème partie – Une loi qui aggrave la situation

Aviation civileL‘enfer est pavé de bonnes intentions. Si l’on ne peut être contre la vertu, il faut tout de même constater que la loi de 1988 sur les armes indétectables fait, au final, plus de mal que de bien.

Un terroriste tente de passer dans un avion avec une bombe cachée dans une de ses chaussures ? Dès lors, dans les aéroports, on passe tous les souliers au scanneur à bagage de cabine.

Un terroriste dissimule une charge explosive dans ses sous-vêtements et réussit à l’introduire dans un avion de ligne ? On installe dans les aéroports des scanneurs corporels.

Un groupe terroriste identifié planifie de passer clandestinement des explosifs liquides à bord d’aéronefs ? On instaure dans tous les aéroports un volume limite de liquides, aérosols et gels autorisé en cabine des avions.

Mais la simple possibilité qu’un individu lambda puisse – éventuellement, dans ses rêves les plus fous – tenter de monter à bord une arme à feu en plastique et la réponse des pouvoirs publics est sans appel : on interdit la simple possession de telles armes partout sur le territoire des États-unis d’Amérique.

Continuer la lecture de « La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 3/3 »

Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370

Aviation civileThéorie du renseignementLa mystérieuse disparition du Boeing 777 de la Malaysian Airlines suscite un engouement public et médiatique inédits pour ce type d’événement. Cette ferveur peut notamment s’expliquer par la singularité des circonstances, mais aussi par le manque de coordination des autorités locales et par l’opacité récurrente des services de renseignement des pays engagés dans les opérations de recherche. Pour pallier ce manque de communication, les internautes se sont tournés vers les réseaux sociaux pour s’informer au mieux, rendre compte de l’avancée de l’enquête et échafauder leurs propres théories.

Pour retrouver un avion perdu dans un océan gigantesque et découvrir les circonstances de cette disparition, des décisions importantes doivent être prises. Des choix difficiles doivent être faits. À cette fin, les décideurs ont besoin d’informations fiables et rationnelles. J’ai pensé que l’affaire du vol MH370 était l’occasion de présenter un certain nombre de techniques d’analyse, employées notamment par les services de renseignement dans des affaires complexes.

Continuer la lecture de « Des outils d’analyse en renseignement appliqués à la disparition du vol MH370 »

La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 2/3

Introduction et sommaire de cette série

2ème partie – Comment détecter une arme indétectable ?

Aviation civileÉnoncer une interdiction ne suffit pas. Encore faut-il être capable de la faire respecter. Pour pouvoir réprimer les porteurs d’armes prohibées, il est impératif d’être en mesure de repérer ces armes. Seulement voilà : comment détecter des armes indétectables ?

Interrogé récemment par Le Figaro, le conseiller juridique de l’association Gun Owners of America, Michael Hammond, déclarait :

MichaelHammondguillemet_Les pistolets en plastique ne représentent pas une véritable nouvelle menace, pour un certain nombre de raisons. Les rayons X dans les aéroports permettent de détecter un pistolet en plastique, les rayons X dans les tribunaux le font aussi, donc dans ces circonstances, je ne suis pas sûr que cela constitue un vrai danger.

Oh, comme on aimerait que ce soit aussi simple !

Continuer la lecture de « La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 2/3 »

Un jeu de plateau pour sensibiliser au renseignement en contexte aéroportuaire

Formation par le jeuThéorie du renseignementEn mai dernier, j’ai eu l’opportunité de me rendre à l’University of Texas at El Paso (UTEP), pour la 9ème Conférence annuelle de l’International Association for Intelligence Education (IAFIE).

J’y ai présenté Bellaerophon, un jeu pédagogique que j’ai développé pour sensibiliser au renseignement les employés d’aéroport et les inciter à participer au réseau de renseignement de la Sûreté aéroportuaire d’Aéroports de Montréal.

Voici la présentation PowerPoint donnée cette occasion :

Télécharger l'article

Par ailleurs, il y a quelques semaines, le Journal of Strategic Security, édité par la Henley-Putnam University (Californie), a publié les actes de ce colloque. On trouve dans ce numéro spécial l’article que j’ai consacré à ce jeu de plateau, détaillant le pourquoi, le comment et les résultats de cette expérience encourageante à bien des égards.

Continuer la lecture de « Un jeu de plateau pour sensibiliser au renseignement en contexte aéroportuaire »

La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 0/3

Aviation civileIntroduction

Cette semaine, le Congrès américain a reconduit à l’identique, pour dix ans, la loi prohibant les armes indétectables (Undetectable Firearms Act), votée en 1988 pour une durée déterminée – et régulièrement renouvelée depuis.

À l’origine, ce texte avait pour objectif d’empêcher d’éventuels terroristes d’introduire de telles armes à bord des avions de ligne pour en prendre le contrôle. Des fabricants d’armes tels que Steyr Mannlicher et Glock avaient en effet produit des pistolets en polymère. Selon la rumeur – alimentée par une fameuse (et malencontreuse) réplique de Bruce Willis dans Die Hard 2 -, ces armes pourraient tromper les systèmes traditionnels de détection.

guillemet_mcclaneThat punk pulled a Glock 7 on me. You know what that is? It’s a porcelain gun made in Germany. Doesn’t show up on your airport X-ray machines, here, and it cost more than you make in a month.

Bien que les preuves formelles de cette assertion fassent défaut, les pouvoirs publics américains ont pris la chose très au sérieux. Et les attentats du 11-Septembre n’ont rien fait pour les rasséréner.

Continuer la lecture de « La loi américaine sur les armes à feu indétectables rate sa cible | 0/3 »